navigation

Stériliser ses rongeurs et lagomorphes… et pourquoi pas ? 26 novembre 2008

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

Pour beaucoup, il est logique de stériliser les chats pour de multiples raisons : suppression de l’odeur de l’urine des mâles, limitation des risques de cancers des mamelles chez les femelles, et de l’appareil reproducteur en général, voire suppression de ces risques si l’opération est pratiquée avant les 1ers chaleurs, limitation des comportement territoriaux (marquages par l’urine, bagarres), limitation des risques de certaines maladies (notamment le FIV)…

La plupart de ces bénéfices sont également vrais pour les lapins et les rongeurs !!!

Les Lapins

Chez la lapine, la stérilisation comporte de gros intérêts pour sa santé. Sachez que 80% des lapines développent des maladies de l’appareil reproducteur après l’âge de 5 ans ! Tumeurs, infections de l’utérus, telles sont les maladies que vous risquez de rencontrer… La stérilisation de la lapine est la seule façon de les éviter !

Chez le mâle, la castration n’est pas « nécessaire » sur le point de vue de la santé, mais néanmoins, elle est conseillée pour limiter ses comportements territoriaux, ainsi que pour éviter qu’il se reproduise avec les femelles, bien entendu.

 

Les Rongeurs

Chez les rongeurs, la réticence de certains passionnés est encore forte. Pourtant, je reste persuadée que dans un avenir proche, la stérilisation des petits rongeurs sera prônée tout comme celle des chats !

A ce jour, beaucoup pensent encore que vu la durée de vie d’un rat ou d’une souris, il est inutile de prendre le risque d’une anesthésie. De même, l’anesthésie sur un si petit animal fait peur.

Pourtant, nous avons aujourd’hui à notre service des vétérinaires compétents et spécialisés dans ces petits animaux de compagnies, et pour qui la castration d’un rat ou d’une souris n’est pas plus risquée que celle d’un chat ! Bien sûr, l’essentiel est de bien choisir son praticien… Une anesthésie sur petit animal, lapin ou rongeur, doit se faire au gaz et toujours sur bouillotte, car plus l’animal est petit, plus il se refroidit vite.

Pour une souris, la castration des mâles présente de véritables avantages pratiques : les mâles ne s’entendent pas dans 80% des cas (chiffre très estimatif…), mais une fois castrés, ils peuvent cohabiter, moyennant une période d’intégration (rencontres répétées en terrain neutre et sous surveillance avant toute cohabitation) et un délai post-opératoire de 1 mois environ. Ainsi, contrairement à la plupart des souris mâles obligés de vivre seuls dans leur cage, les castrats auront l’immense privilège de pouvoir partager leur vie avec un ou plusieurs congénères, qu’ils soient mâles ou femelles.

Pour une souris femelle, le risque est cependant augmenté par un problème de précision chirurgicale dû à la taille des organes, tout simplement.

Chez le rat, la castration permet d’éviter les problèmes d’agressivité hormonale qui existe chez certains mâles, et calme également les ardeurs des plus dominants.

La stérilisation des femelles, quant à elle, présente une fois de plus des avantages certains : pratiquée dès le plus jeune âge de la rate, elle annulera le risque de tumeurs provoquées par les chaleurs à répétition de l’animal. Pratiquée après les premières chaleurs, elle permettra tout de même d’en limiter l’apparition.

 

Ayant moi-même fait pratiquer toutes ces opérations chez mes animaux, j’ai pu constater avec quelle facilité les rats et souris se remettaient de ces opérations. A peine quelques minutes après leur sortie de la salle de chirurgie, rats et souris sont dans le même état que si rien ne s’était passé. Les souris s’accrochent aux barreaux de leurs boîtes de transport en demandant à sortir ou courent comme des folles dans leurs roues d’exercice, les rats réclament leur sortie. Quant aux rates, l’état au réveil dépendra beaucoup de leur taille : plus la rate sera petite, plus vite elle se remettra. Mes rates de 200 g (souche de laboratoire de petit gabarit) étaient aussi vives le soir de l’opération que la veille de leur opération et ne semblaient absolument pas souffrir : escalade des barreaux de la cage, désir de se promener, vol de friandises, c’est comme si rien ne s’était passé. La cicatrice chirurgicale de mes rates ne dépasse pas 1,5 cm !!!

L’autre avantage évident qu’a présenté la stérilisation de mes rats : la possibilité pour eux de vivre tous ensemble en totale liberté 24h/24 dans leur chambre !

 

Vanilla et Sky, 2 jeunes ratons d’environ 1 mois

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

Ces 2 boules de poils sont arrivés à la maisonsuite au sauvetage de l’association Challange. Vanilla était toute jeune, pas deux mois, et déjà pleine… Elle a été stérilisée, et Sky a été castré afin de ne pas avoir à être séparé de sa copine.

J’ai décidé de les garder afin qu’ils ne soient pas séparés. Ils vivent aujourd’hui en totale liberté avec Freaky, Pouicky, Pirate et mes 4 amours de labo : Hestia, Vesta, Cérès et Zora.

Bientôt des photos !

Adieu ma belle Gaïa…

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

gaia.jpg

Ma petite Gaïa a rejoint les anges, elle aussi… Crying

Vous aviez suivi son histoire cet été, et celle de ses 2 copines Darhya et Bahya :

Après avoir servi pendant 2 ans de ratte reproductrice dans un centre ornithologique, logée comme un vulgaire objet et nourrie avec de la m*rde, séparée de ses petits dès qu’ils étaient assez grands pour pouvoir être jetés en pâture aux rapaces, petite Gaïa est arrivée à la maison avec ses amies Bahia et Daria, pour une retraite bien méritée…
Daria n’a pas eu le temps d’en profiter… Arrivée dans un état pitoyable, elle a passé ses 2 premiers jours de « liberté » sous oxygène chez le véto et a fini par y rester…

Pour toi et Bahia, les 1ers jours n’ont pas été très rassurants… Ni pour vous 2, ni pour moi… Vous étiez maigres à faire peur, pleines de poux et de vers…

Bahia a eu un peu de répit. Très malade, elle a pourtant tenu le choc pendant quelques semaines au milieu de ses nouvelles copines. Mais la maladie a fini par la rattrapper…

Toi Gaïa, tu allais bien mieux, tu as bien vécu ces derniers mois, et c’est mon seul réconfort. Tu as connu la liberté, les bons petits plats, les copines, les dodos douillets, les parties d’escalade, les visites surprises dans mon lit en pleine nuit.

Malheureusement, la maladie ne t’a pas épargnée… Crying

J’ai retrouvé ton petit corps sans vie mercredi soir… La veille au soir, tu étais venue te blottir contre moi sur le lit, entre moi et mes mains… Un adieu qui restera gravé longtemps dans ma mémoire ma puce…
Ta respiration était devenue si difficile… Laper ton lait de soja était devenu une épreuve digne d’une course de fond…

Adieu ma grande, veille sur tes copines, et veille sur toute ta pauvre famille restée au centre… Nous ne t’oubierons jamais ma chérie…

Amour 

Pirate, petit ratou arrivé à l’âge de 4 mois avec un glaucome

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

Encore un dont je ne vous ai pas parlé…

Petit Pirate m’a été donné par une jeune fille  à cause d’un défaut physique qui, semble-t-il, gênait : un de ses yeux était trop gros… Il a vécu 3 semaines seul dans une cage de quarantaine et sous antibios, dans l’espoir que ça serait soignable, mais non.

Je l’ai récupéré, avec une certaine appréhension quant au risque de SDA qui pourrait provoquer ce genre de problèmes sur des ratons quand la mère est atteinte à leur naissance. Mais Pirate est en pleine forme ! Après sa quarantaine, il a rejoint mon groupe de petits mecs, et à part quelques gouttes dans les yeux, rien n’est à prévoir pour Pirate dont le glaucôme est probablement congénital d’après le vétérinaire.

Pirate est resté quelques semaines à l’adoption, et j’ai pris la décision de le garder parmi les miens. C’est un ratou épanoui qui adore sa liberté et son copain Freaky, et qui adore venir me voir pour des câlins ou pour jouer à attrape !

Bientôt des photos de Pirate ainsi que de la nouvelle cage dont tous mes ratous ont l’air très satisfaits !

17 rats à l’adoption pour Challange

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

*** edit : adoptés ! ***

 

Il y a 3 semaines environ, j’ai récupéré pour l’association Challange 17 rats qui vivaient dans des conditions déplorables…

Un « couple reproducteur » en était à sa 3e portée, et la mère était à nouveau pleine… Hector est décédé peu de temps après son arrivée à la maison. Malgré les soins, ses problèmes respiratoires étaient trop avancés et ont eu raison de lui…

hector1.jpg

Mary a dû être séparée de ses 12 bébés de 4 semaines, car ceux-ci la fatiguaient trop.

lesma12.jpg

En accord avec notre vétérinaire, après quelques jours de repos,  nous l’avons faite stériliser afin de ne pas laisser sa 4e gestation aboutir. Son état de fatigue menaçait sa vie, elle n’aurait probablement pas survécu à cette 4e gestation.

mary1.jpg

Et les 3 ratouilles de 3 mois ont rapidement rejoint les bébés afin de prendre le relai de Mary dans leur éducation.

Une jeune fille formidable a proposé d’adopter les 4 petits mâles de la portée, et en rencontrant les autres rats, a finalement choisi de prendre toute la famille en accueil, et a également adopté Mary après sa convalescence.

A présent, les 8 fillettes d’un mois et demi sont encore à l’adoption et cherchent une famille auprès de ratouphiles passionnés !

 

zaza110.jpg

bebe510.jpg

 

 

Encore 9 petites souris à l’adoption

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

Eh oui, le sauvetage de cet été n’est pas encore terminé, 9 petites souris attendent toujours leur tour à la maison.

Pour le moment, 2 fratries vivent encore ensemble (4 frères dans chacune, sachant qu’un de chaque fratrie est parti, l’un en FA et l’autre a été adopté), et il reste un petit bonhomme, Gordon, qui vit seul.

Gordon est le plus cool de tous, c’est un petit souriceau de 3 mois, albinos angora, avec une vraie bouille de nounours, et qui adore les câlins !

Les 4 fils de Neige sont tous un peu speed, l’un d’eux est noir broken, l’autre chocolat broken, et il y a également 2 petits albinos dont un angora.

Les 4 fils de Virgule sont 4 beaux souriceaux chocolat broken. Sonic, le plus dominant, a été castré la semaine dernière et vit à présent plus paisiblement avec ses 3 autres frères. C’est également le plus manipulable des 4 frères. Avec sa petite queue qui part vite en angle bizarre, c’est un original !

Ils sont tous adoptables dès à présent, avec la possibilité d’être castrés avant de partir, pour une participation de 50€ pour les frais vétérinaires. Toutes les souris à l’adoption sont vermifugées avant de rejoindre leur famille ou leur FA.

Allez-y, craquez !

Des news de Filou

Posté par unpasverstoiadoptions dans : Non classé , ajouter un commentaire

Je ne suis pas chez moi pour écrire le message, donc pas de photos pour cette fois, j’essaierai de réparer cette omission dans quelques jours. ;)

 

Il y a quelques semaines (mois…) de ça, je vous parlais de l’état alarmant de Filou, dont le sida semblait déclaré (analyses sanguines très mauvaises). Filou avait dû être hospitalisé en urgence car il était très déshydraté, et les vétérinaires ont diagnostiqué un diabète sucré et une pancréatite. Après 10 jours d’hispitalisation, Filou a pu sortir, sous anitibios et injections bi-quotidiennes d’insuline. Contre toute attente, le petit bonhomme a semble-t-il remonté la pente, et afin d’éviter toute rechute de la pancréatite (les chats FIV+ ont tendance à faire des pancréatites chroniques…), je le mets sous antibios pendant près d’un mois.

Son traitement du diabète m’oblige à emmener Filou partout dans mes déplacements. Ses injections demandent une grande rigueur et sont à faire ) heures fixes. Filou a donc connu la maison de Maman en Alsace et se montre exemplaire pendant les voyages en train, pas stressé pour un sou ! En Alsace, il a le droit de sortir quelques minutes par jour sous surveillance et semble apprécier, dans jamais trop s’éloigner (je veille…).

Et un jour, nouvelle frayeur, Filou semble à nouveau fatigué… La prise d’antibios ne l’aide pas, je décide donc de le remontrer au vétérinaire et de refaire des analyses. Quelle ne fut pas notre surprise de nous rendre compte que mon petit Filou était simplement en hypoglycémie à cause de l’insuline ! L’analyse confirme que Filou n’est plus du tout diabétique, tout traitement peut donc être arrêté !

Filou, depuis sa maladie, a pris un kilo, il a recommencé à jouer, et bave encore, mais ceci est dû à une ulcération chronique de sa langue, causée par le calcivirus. Milady et lui sont donc condamnés à avoir mal à la bouche, mais les antibios le soulagent toujours quand ça ne va vraiment plus.

Pour le moment, Filou est un petit galopin qui à part ses soucis de bouche qu’on soulage pendant les grosses crises, se porte bien, mange avec appétit et cherche toujours autant à attirer l’attention pour avoir de gros câlins.

Bravo mon Filou !

ACO Thorigny |
IPSAD |
s.o.s. animaux les bleuets |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | U.N.A.A.P.E
| fse60
| Association FRANCE - NIGERIA